Colloque ISWA – Appel complémentaire à résumés scientifiques

📆 Date 29 mars - 1er avril 2021
📍Lieu Clermont-Ferrand
📥 FLYER ISWA 2021 BILINGUE

Second Symposium international sur le travail en agriculture
2nd International Symposium on Work in Agriculture

Nouvelles dates : 29 mars >> 1er avril 2021 / New dates: March 29th >> April 1rst 2021

Appel complémentaire à résumés scientifiques / Complementary call for scientific papers

Date limite : 1er juillet 2020 / Deadline July 1rst 2020

 

En raison de la crise Covid 19 et de ses implications sur la mobilité des chercheurs, nous reportons le Symposium de Clermont-Ferrand. Merci aux 162 contributeurs aux articles scientifiques (courts et longs) et aux posters d’expériences et d’outils de terrain, provenant des 5 continents qui nous ont déjà fait parvenir leurs propositions !

Nous ouvrons un appel complémentaire à résumés scientifiques avec des contributions attendues dans tous les ateliers. Nous attendons également des résumés examinant les conséquences de la crise Covid-19 sur les différentes facettes du travail dans l’agriculture vues au travers les thématiques des ateliers thématiques..

Due to the Covid 19 crisis and its implications on searchers mobilities, we postpone the Clermont-Ferrand Symposium. Thanks to the 162 contributors to scientific papers (short and long) and field experiences and tools posters, coming from the 5 continents!

We open a complementary call for scientific abstracts with contributions waited in all workshops. We also welcome abstracts considering the consequences of Covid-19 on the different facets of work in agriculture considered through the WS thematics.

1,3 milliard de personnes travaillent dans l’agriculture, secteur d’emploi qui représente 25 % de l’emploi total sur la planète. Le travail en agriculture est fait de continuités et de changements : continuité de la prédominance du travail familial, mais également d’une large contribution du salariat (temps partiel ou permanent) au travail (42 %) ; continuité des conditions de travail très variables du fait de la variété des systèmes de production (cultures, maraîchage, élevage confiné ou de plein air, etc.) et de la diversité des modèles d’organisation du travail (taylorisme, coopération, subordination, externalisation de tâches). Les changements sont multiples : émergence du modèle de firme qui fait un large usage de la sous-traitance, comme une nouvelle figure des fermes intensives ; développement de modèles agroécologiques, très diversifiés et tournés vers les circuits courts et la vente directe auprès des consommateurs ; contribution croissante des migrants, notamment dans les pays de l’OCDE ; fin de l’ignorance de l’effet des pesticides sur la santé des travailleurs, changements radicaux à venir avec l’agriculture de précision (robots, capteurs) qui modifient tout autant les rythmes de travail, la pénibilité que les compétences nécessaires.
La liste des changements et des facteurs qui marquent les changements est large : citons par exemple les marchés qui jouent leur rôle, comme les politiques publiques, ou l’inclusion du travail agricole dans des bassins d’emplois territoriaux plus ou moins attractifs et porteurs d’autres normes du travail. Celle des continuités doivent également être approfondies. Mais tous questionnent le futur du travail dans ces différentes dimensions : emploi, genre, santé, identités professionnelles, compétences organisation. Quels sont les scénarios du futur du travail ? Sera-t-il plus « décent » pour faire référence à la définition de l’organisation mondiale du travail (OMS) ? : « un travail décent qui soit productif et qui donne lieu à un salaire juste, une protection sociale pour la famille et qui préserve la santé ; qui permette le développement personnel et l’intégration sociale des personnes ; qui préserve la liberté de chacun à s’exprimer, à s’organiser et à participer aux décisions qui affectent leurs conditions de vie et de travail ; qui assure l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes ». Quelles connaissances produisons-nous, quels cadres d’analyse et outils développons-nous pour accompagner le travail agricole vers plus de durabilité ?
Le deuxième Symposium « travail en agriculture » fait suite à l’édition qui s’est tenue à Maringa (Brésil) en 2016. Comme précédemment, nous accueillons des contributions variées du point de vue disciplinaire (économie, ergonomie, médecine, sociologie, sciences de gestion, Farming Systems…) et du point de vue des thématiques sur les enjeux transversaux du futur du travail. Ces contributions doivent nous permettre de comprendre les continuités et les changements, d’explorer de nouveaux scénarios et de proposer des ressources utiles pour accompagner l’adaptation et le changement du travail.

1.3 billion people work in agriculture. Work in agriculture faces continuities, such as i) the ongoing model of a dominant family-based activity but also with a significant contribution of wage earners to the work (42% of farmworkers are salaried); ii) the large diversity of work contents due to the various production systems (vegetables, crops, indoor or outdoor livestock, etc.) and to the various models of work organization (taylorism, cooperation, externalization of tasks, precision). But work in agriculture also faces changes referring to various dynamics : i) the emergence of « firm models » with a large use of contractors, as a new figure of highly productive farms; ii) the development of agroecological farming systems combining a large diversity of production systems and regular interactions between farmers and consumers; iii) the more and more meaningful contribution of migrants to farm work; iv) the recognition of negative impacts of chemicals on workers’ health; v) the consolidation of global chains and its reflects on work and labor governance; vi) the use of new technologies (robots, sensors, internet). These changes and continuities question the future of work in agriculture. Are sufficient knowledge, useful frameworks and tools provided to follow up the changes of work in a sustainable way? Are the various dimensions of work (employment, health, organization…) connected to build prospects to the future ?
The 2nd Symposium « Work in Agriculture » welcome research, education and extension contributions. Research will cover various disciplinary approaches of work such as Economics, Ergonomics, Medicine and Health Sciences, Design, Sociology, Management, agrarian sciences and Farming Systems. The workshops will cover various thematics : employment, health, gender, rural development, wage-earners, work organization, farm models and professional identities, innovation and adaptation to changes.


Organisation du Symposium : Le Symposium comprendra des conférences invitées, des tables rondes prospectives et des ateliers thématiques (présentations orales, posters) dont le contenu devra être précisé par le Conseil Scientifique (en cours de constitution). Une séance dédiée aux enjeux et questions portées par les acteurs du secteur agricole français est également prévue.

Support: The Symposium is organized by the International Association on Work in Agriculture (IAWA), INRAE (National Institute for research on Agriculture, food and Environment), the UMR « Territoires » (Université Clermont Auvergne, Agroparistech, INRAE, Vetagro Sup) and the French Research, Education and Extension Network Work in Agriculture.


Contact:
https://symposium.inrae.fr/workinagriculture-iswa/