Offre de stage 2022 de fin d’études d’ingénieur ou de master 2

📆 Stage de 6 mois à partir de mars ou d’avril 2022
📍 Campus Agronomique de VetAgro Sup – Lempdes
📥 Offre stage RIU_INRAE_2022_VF

Les nouvelles formes de travail en agriculture

 


• Formation Ingénieur agro/agri ou Master 2 en sciences sociales (sociologie, économie, géographie, etc.)
• Stage de 6 mois à partir de mars ou d’avril 2022


 

Contexte et problématique

Le travail en agriculture se transforme avec l’apparition et le développement de nouvelles formes de travail. Elles contribuent au renouvellement des actifs agricoles, qui est des challenges majeurs pour l’avenir de l’agriculture en France, et plus largement en Europe.

Ces nouvelles formes de travail sont plurielles, marquées par une très forte hétérogénéité et restent encore largement méconnues. Certaines nouvelles formes d’exploitations agricoles reposent sur des projets collectifs, d’autres sur un recours important à la délégation et à l’externalisation de travaux agricoles, d’autres enfin sur de nouvelles modalités d’installation dont certaines sont soutenues par les collectivités territoriales. Les nouvelles formes de travail sont également marquées par la mise en visibilité de nouveaux travailleurs (migrants, saisonniers, travailleurs intérim, personnes non issues du milieu agricole, woofers, bénévoles, etc.). Les nouvelles technologies (permaculture, capteurs, drones et robots, biotechnologies, plateformes numériques, etc.) transforment également profondément les formes de travail en agriculture.

Les nouvelles formes de travail en agriculture posent ainsi un ensemble de questions qui seront instruites lors de ce stage :

  • Qu’est-ce qui permet de définir et repérer une « nouvelle forme de travail » ?
  • Quelles sont ces nouvelles formes ? Quels en sont leurs contours ? Comment les catégoriser ?
  • Quels sont les déterminants de leur émergence ?
  • Quels sont les enjeux de développement ?

Ce stage s’inscrit dans le Réseau Inter-Unités du département «Action, transitions et territoires » (ACT) de INRAE, qui rassemble une trentaine de chercheurs et enseignants travaillant sur la thématique du travail en agriculture. Une des actions prévues en 2022 est de réaliser un cycle de séminaires sur les nouvelles formes de travail en agriculture, auquel ce stage contribuera.

Mission

Le stage visera à :

  • identifier les acteurs qui portent un discours sur ces nouvelles formes de travail en agriculture,
  • recenser, qualifier, catégoriser les nouvelles formes de travail en agriculture,
  • identifier les déterminants de leur émergence.

Activités confiées au stagiaire

  • Revue de la littérature scientifique et professionnelle sur les nouvelles formes de travail en agriculture
  • Problématisation et définition de la méthodologie de l’étude, identification des acteurs à enquêter, conception d’un guide d’entretien
  • Conduite d’entretiens auprès de chercheurs, d’acteurs agricoles (ministère, organisations professionnelles, industriels amont et aval, etc.) et non agricoles (collectivités territoriales, banques, etc.)
  • Analyse des données collectées
  • Mise en discussion des résultats
  • Rédaction du mémoire de synthèse des résultats, voire présentations dans diverses instances scientifiques et/ou professionnelles.

 

Formation

  • Ingénieur agro/agri ou Master 2 en sciences sociales (sociologie, économie, géographie, etc.).

 

Compétences requises

  • Méthodologie d’enquêtes (qualitatives)
  • Intérêt pour l’agriculture
  • Capacité de synthèse, sens de l’initiative
  • Compétences rédactionnelles

 

Conditions

Lieu : Le/la stagiaire sera hébergé/e dans les locaux de l’UMR Territoires à Lempdes (Clermont-Ferrand) sur le campus Agronomique de VetAgro Sup (89 avenue de l’Europe, 63370 Lempdes). Le/la stagiaire bénéficiera d’un accès à la cantine du campus au tarif subventionné.

  • Durée : stage de 6 mois à partir de mars ou d’avril 2021
  • Indemnité de stage : environ 570 euros par mois (sur la base 3,90 €/heure, avec 35 heures hebdomadaires travaillées)
  • Déplacements : les frais de déplacement professionnels seront pris en charge
  • Encadrement : L’encadrement du / de la stagiaire sera assuré par Benoît Dedieu, Nathalie Hostiou et Pierre Gasselin.

 

Candidature

Envoyer avant le 11 janvier 2022 :

  • une lettre de motivation
  • un curriculum vitae
  • et un document personnel rédigé pendant vos études (mémoire, note de synthèse, etc.)

à

 

 

Agenda

Jan
25
mar
9 h 00 min Soutenance d’HDR de N. Hostiou
Soutenance d’HDR de N. Hostiou
Jan 25 @ 9 h 00 min – 12 h 30 min
Le travail en élevage : un moteur des transformations des exploitations agricoles   La soutenance se déroulera le mardi 25 janvier à 09h00 (heure France métropole / CET) à l’amphi AgroParis Tech sur le campus des[...]
Fév
10
jeu
10 h 30 min Séminaire EIDER
Séminaire EIDER
Fév 10 @ 10 h 30 min – 12 h 30 min
intervenant et lieux à préciser  
Mar
17
jeu
10 h 30 min Séminaire EIDER
Séminaire EIDER
Mar 17 @ 10 h 30 min – 12 h 30 min
intervention de Jean  Dubé, PhD, professeur agrégé, Université de Laval (Canada), sur « Immobilier et mesure des  externalités environnementales et urbaines »
Avr
14
jeu
10 h 30 min Séminaire EIDER
Séminaire EIDER
Avr 14 @ 10 h 30 min – 12 h 30 min
intervention de Camille Castelain, doctorante INRAE, Etienne Polge INRAE, Laurent Rieutort UCA, sur «  Effets socio-économiques d’une inscription au patrimoine mondial : mise  en réseau des  entreprises impliquées dans la valorisation de la reconnaissance Unesco[...]
Mai
19
jeu
10 h 30 min Séminaire EIDER
Séminaire EIDER
Mai 19 @ 10 h 30 min – 12 h 30 min
intervention de Ioanna Mouratiadou, PhD en économie, enseignante-chercheure à l’ISARA Lyon, sur « The  role of farmers’ knowledge in closing the yield gaps for legumes: results of a large scale EU survey on faba and soya[...]
Juin
23
jeu
10 h 30 min Séminaire EIDER
Séminaire EIDER
Juin 23 @ 10 h 30 min – 12 h 30 min
intervention de Nathalie Hostiou, INRAE, Jacques Veslot INRAE, Julie  Duval INRAE, sur « Analyse des  conditions de travail dans des  exploitations agricoles européennes (France, Autriche, Grèce et Irlande). Résultats du projet H2020  LIFT »