Combo Faïdine

Doctorant
Tutelle de rattachement UCA
Coordonnées UMR Territoires
MSH
4 rue Ledru - TSA 70402
63001 Clermont-Ferrand Cedex 1
Email faidine.combo@doctorant.uca.fr

Sujet de thèse :

Application des politiques publiques d’aménagement et de développement local durable de Mayotte

 


Directeur de thèse :  Daniel Ricard, Université Clermont Auvergne


Année d’inscription en thèse :  2022
Ecole Doctorale : ED 370 Lettres, sciences humaines et socialesED 370 Lettres, sciences humaines et sociales, UCA Clermont-Ferrand
Financement de la fhèse : Aucun


 

Présentation du thème de recherche

La prise de conscience mondiale relative à l’intérêt de préserver l’environnement a fait naître un concept, difficile à cerner, à définir et à concrétiser dans la réalité territoriale. Le développement durable qui s’est, depuis Rio, se fonde sur trois dimensions : environnementales, économiques et sociales.

Passant de l’écologie à l’environnement, ce changement est mis en œuvre par l’implication du citoyen en tant qu’acteur placé au cœur d’un système qui contribue à  la valorisation du milieu naturel par une gestion, par une protection et par des actions. Par conséquent le citoyen devient le garant d’une qualité de vie des sociétés dans laquelle il évolue.

Cependant le concept de « développement durable » contribue à une étude sémantique assez floue, qui se traduit le plus souvent par des applications et des actions variées au niveau local relevant donc des données environnementales, économiques et sociétales. Cette traduction démontre le manque de cohérence entre la prise de décision et la mise en action des politiques territoriales en France.

De ce contexte, la France s’est engagée, lors du sommet de la terre de Rio de Janeiro (Brésil) à mettre en œuvre l’Agenda 21 de Rio. Les « actions 21 » prévoient qu’à chaque niveau de décision (État, les collectivités territoriales) doit s’élaborer un Agenda 21 qui recouvre une programmation d’actions orientées vers le développement durable pour le 21° siècle.

En effet, les collectivités territoriales ont un rôle fondamental en matière de développement durable, et dans cette perspective Mayotte n’échappe pas à cette règle.

Située dans l’Océan Indien, l’île de Mayotte (département français 976) connaît actuellement des mutations profondes. Parmi ces transformations, se pose aujourd’hui la question de l’aménagement durable des régions urbaines et rurales de cette île. Depuis quelques années,  cette question de l’aménagement de territoire monopolise les débats politiques, économiques, et sociaux mahorais.

Le travail de recherche que nous proposons de mener à bien aura, donc pour ambition de tenter d’apporter des réponses  scientifiques en mettant  en œuvre un programme d’actions visant à répondre aux attentes et aux principes de l’Agenda 21 qui doit être fondé sur les réalités et le contexte de ce territoire insulaire.

En définitive, après la départementalisation actée en 2011 et la rupeisation (région ultrapériphérique (RUP) de l’Union européenne) en 2014 de Mayotte, les pouvoirs publics doivent s’engager à intégrer les principes de « durabilités » dans leurs politiques publiques de développement sur ce nouveau département français.