Objectifs scientifiques 2015-2020

Les membres de l’UMR Territoires partagent la volonté d’étudier comment les territoires et leurs acteurs s’adaptent et innovent (ou non) dans le contexte d’un environnement économique, social et politique fluctuant et complexe, en élaborant des stratégies destinées à mobiliser, puis à valoriser leurs ressources. L’idée force est qu’il existe une multiplicité de configurations (locales et régionales) et de trajectoires (individuelles et collectives) conduisant à une coexistence de « modèles », ou de « formes d’évolution », et de stratégies menées au sein des territoires. Nous interrogeons la capacité à agir des acteurs et la conception ainsi que la conduite de l’action publique.  

Les points de convergence s’articulent autour d’une double déclinaison portant sur les activités économiques d’une part, notamment l’agriculture, et les enjeux de développement des territoires, d’autre part.

L’hypothèse principale est que le recours à différentes voies ou stratégies pour le développement ainsi que la coexistence de « modèles » d’activité et de développement différents confèrent des propriétés au territoire qui les porte, à la fois de robustesse face aux perturbations, mais aussi de capacités d’adaptation. Diversité et coexistence dans les territoires confèrent également des opportunités de développement et d’innovations qui peuvent constituer un atout ou un levier pour le développement des territoires. Les membres de l’unité s’attachent à identifier et comprendre les conditions dans lesquelles l’hypothèse peut être confirmée ou infirmée et notamment en s’intéressant :

  • aux systèmes de production agricoles,
  • aux trajectoires des territoires (avec des implications en termes de fragilité),
  • aux mécanismes de coordination entre acteurs et d’action collective,
  • aux implications en termes d’accompagnement de l’action.