Dispositif de financement Différents financements recherchés au fur et à mesure du lancement des actions. Pour le moment : CAP 20-25 I-site, Métaprogramme INRAE SANBA, Convention interrégionale du Massif central
Dates de début et de fin 2019 – au minimum 2023
Référent scientifique UMR Territoires Julie Duval
Membres de l'unité impliqués dans le projet • Julie Duval
• Marie Taverne
• Lilian Leroy
Partenaires • Etablissements scientifiques, techniques, de formation : INRAE - VetAgro Sup (UMR Herbivores, EPIA, Territoires, UREP et Fromages, UE Herbipôle), Pôle fromager AOP Massif central, Lycées professionnels agricoles (Rochefort-Montagne, Saint-Flour et Aurillac), Conservatoires Botaniques Naturels Massif central et d'Espaces Naturels Auvergne.
• Éleveurs et animateurs d’associations d’éleveurs : GEDA Fourrages et Qualités en montagne, Cant'Adear, Mont Lait, Bio63.
• Structures d’accompagnement des éleveurs et des acteurs de la filière lait et fromage : Interprofession du Saint-Nectaire, Chambres d’Agriculture du Cantal et de Puy-de-Dôme, CER Puy-de-Dôme Avenir, Idele, Arvalis, BTPL, ARIA ARA, Coop de France, Coopérative Fermes de Figeac.
• Acteurs des politiques publiques : PNR Volcans d'Auvergne et Livradois Forez.
• Citoyens, habitants du Massif central.
Aires géographiques
  • France

Coccinelle

COCCINELLE – COConcevoir avec les CItoyens un Nouvel ÉLevage Laitier de montagne Écologique

 

Coccinelle a pour ambition de co-construire et tester des solutions innovantes pour l’élevage laitier de demain dans le Massif central. Aux origines, il y a eu l’intuition qu’une nouvelle expérimentation système à l’Herpipôle de Marcenat (INRAE, Cantal) gagnerait à être construite avec les acteurs du territoire. De là, un réseau de partenaires s’est constitué, réunissant éleveurs, acteurs concernés par l’élevage du Massif central et chercheurs. Les premières rencontres ont produit l’idée d’un élevage éco-citoyen, à concevoir ensemble et en associant aussi des citoyens sans lien particulier à l’élevage. Une volonté d’étendre l’expérimentation à d’autres fermes du réseau de partenaires est également apparue.

 

Les réunions du réseau, au complet ou en cercles restreints, s’articulent avec des échanges à distance via la plateforme Amiculteurs. A partir des principales finalités d’un élevage éco-citoyen telles que définies au travers des premières interactions (notamment, être source d’autonomie et de qualité de vie pour les éleveurs, produire une alimentation saine et savoureuse, assurer la santé et le bien-être des animaux, préserver les ressources naturelles, mettre en lien l’Homme, les animaux, les plantes et le sol), des chercheurs ont élaboré un premier prototype à tester dès 2020 à l’Herbipôle de Marcenat. Ce travail de conception va être poursuivi en intégrant des citoyens au collectif Coccinelle et en mobilisant les apports des sciences participatives et de la conception innovante pour animer des ateliers de co-conception et faire émerger d’autres solutions innovantes. Ceci fera évoluer le système testé à Marcenat et devrait aussi inspirer des expérimentations dans d’autres fermes des participants réseau. Pour évaluer les pistes de solutions, les indicateurs vont être co-construits au sein du réseau.

 

 

En résumé, le projet Coccinelle aura atteint ses objectifs s’il permet de :

  • Concevoir l’inconcevable
  • Favoriser l’apprentissage partagé au sein du réseau
  • Tester ensemble des pistes de solutions ouvrant vers des systèmes d’élevage éco-citoyens

 

Coordination du projet

    • Matthieu Bouchon ( Herbipôle)
    • Chantal Chassaing (UMR Herbivores)
    • Julie Duval (UMR Territoires)
    • Dominique Pomiès (UMR Herbivores)
    • Marie Taverne (UMR Territoires)
    • Gwenaël Vourc’h (UMR EPIA)