Dispositif de financement Programme Horizon 2020 de l’Union Européenne
Dates de début et de fin 1er mai 2018 – 30 avril 2022.
Porteur du projet Dr Laure Latruffe, INRA, Bordeaux, France
Référent scientifique UMR Territoires Philippe JEANNEAUX et Geneviève BIGOT
Membres de l'unité impliqués dans le projet • Kassoum AYOUBA
• Olivier AZNAR
• Geneviève BIGOT
• Antoine BLANCHONNET
• Christophe DEPRES
• Anne DUCLOS
• Julie DUVAL
• Nathalie HOSTIOU
• Philippe JEANNEAUX
• Yves MICHELIN
• Benjamin NOWAK
• Etienne POLGE
• Sandra SAID
• Jacques VESLOT
Partenaires 17 partenaires de 12 pays européens: INRA (France), VetAgro Sup (France), SRUC (Royaume Uni), Teagasc (Irlande), KU Leuven (Belgique), SLU (Suède), UNIBO (Italie), BOKU (Autriche), UBO (Allemagne), JRC (Belgique), IAE-AR (Roumanie), MTA KRTK (Hongrie), IRWiR PAN (Pologne), DEMETER (Grèce), UNIKENT (Royaume Uni), INRA Transfert S.A. (France), ECOZEPT Deutschland (Allemagne).
Aires géographiques
  • Europe

LIFT

Low Input Farming and Territories {Agriculture et territoires à faible niveau d’intrants

La réduction des intrants et les pratiques agro-écologiques prennent de plus en plus d’importance en Europe. Pour suivre ce développement, il est important d’évaluer les conditions de leur fonctionnement, ainsi que les leviers d’encouragement de ces pratiques. En particulier, les approches agro-écologiques doivent être évaluées au regard de la performance globale des exploitations agricoles et des territoires ruraux. Les objectifs généraux de LIFT sont :

  • d’identifier les avantages potentiels de l’adoption de pratiques innovantes plus économes en intrants et plus respectueuses de l’environnement dans l’Union européenne,
  • de comprendre comment les facteurs socioéconomiques et politiques influent sur cette adoption et sur les performances de l’agriculture à différentes échelles, de l’exploitation agricoles au territoire.

Pour atteindre cet objectif, le projet LIFT prévoit d’évaluer les déterminants de l’adoption des systèmes agricoles bas-intrants et d’estimer leur performance globale par rapport à des systèmes plus consommateurs d’intrants dans une large gamme de systèmes agricoles (grandes cultures, élevages…) et d’échelles géographiques (exploitation agricole, bassin versant, petite région agricole, département).

Le projet s’appuie sur des études de cas à partir d’enquêtes auprès d’agriculteurs. En France ont été retenues plusieurs régions (dont l’Auvergne et particulièrement le Puy-de-Dôme) où les systèmes de productions représentatifs seront étudiés selon un gradient de fonctionnement par rapport aux usages d’intrants et de pratiques plus respectueuses des ressources naturelles et de l’environnement. Les parties-prenantes locales (représentants de la profession, institutions, pouvoirs publics…) sont associées au projet tout au long de son déroulement.

▶️ Pour plus d’informations : http://www.lift-h2020.eu/