Soutenance de thèse de R. Dureau

Quand :
9 décembre 2020 @ 14 h 00 min
2020-12-09T14:00:00+01:00
2020-12-09T14:15:00+01:00

Gestion collective d’un risque ravageur pour améliorer la résilience des systèmes fourragers. Modélisation bioéconomique de la gestion des pullulations de campagnols terrestres

En raison du contexte sanitaire, la soutenance se déroulera en visioconférences Teams.

Membres du jury :

  •  LUPTON Sylvie, Enseignante-Chercheure, Institut Polytechnique UniLaSalle, Rapporteure
  • GOHIN Alexandre, Directeur de recherches, INRAE, Rapporteur
  • MOSNIER Claire, Chargée de recherches, INRAE
  • FLUET Claude-Denys, Professeur d’économie, Université Laval (Québec)
  •  MICHELIN Yves, Professeur d’agronomie, VetAgro Sup, Co-directeur de thèse
  • JEANNEAUX Philippe, Professeur d’économie, VetAgro Sup, Directeur de thèse
  • MOTEL-COMBES Pascale, Professeure des Universités, Université Clermont Auvergne, Présidente

Résumé de la thèse

Depuis les années 1970, certains territoires d’élevage de moyenne montagne fortement spécialisés dans la production herbagère subissent les pullulations régulières et intenses d’un rongeur ravageur des prairies : le campagnol terrestre (Arvicola terrestris scherman). Tous les 5 à 10 ans selon les caractéristiques locales du paysage, les prairies exposées voient leur production fourragère diminuer de 50% en moyenne, déstabilisant les systèmes fourragers et occasionnant des pertes économiques significatives. Malgré les méthodes de lutte directes et indirectes proposées, la dimension collective de la gestion de ce risque sanitaire et les coûts associés à la lutte rendent difficile la mobilisation des éleveurs. Au-delà de l’efficacité technique des méthodes de lutte, nous proposons d’interroger les défaillances de l’action collective au regard des institutions et des incitations mises en place pour augmenter la participation des éleveurs à la maîtrise des populations de rongeurs. Notre objectif est de déterminer la ou les stratégies de gestion les plus pertinentes pour créer les conditions d’un meilleur engagement des éleveurs dans la lutte. Notre méthodologie repose d’une part sur trois séries d’enquêtes qualitatives auprès d’éleveurs et d’acteurs institutionnels, et d’autre part sur une approche par la modélisation des systèmes fourragers en situation d’aléas multiples (jeu sérieux) et des incitations à la lutte contre les pullulations (modèle multiagent informatique). Nous démontrons que les coûts importants relatifs à l’action collective (coûts directs, coûts d’opportunité, coûts de transaction) sont un élément important pour expliquer la sous-implication des éleveurs, mais qu’il convient d’interroger plus globalement le manque d’action collective comme un manque de coordination. La théorie néo-institutionnelle et la théorie du capital social sont intéressantes pour analyser cette situation paradoxale de groupe latent au sens d’Olson (1965). Nous proposons de concevoir l’action collective comme un iceberg dont la partie émergée (les structures formelles : institutions, contrats, subventions, coûts) ne peuvent exister que s’il existe une partie immergée conséquente (les structures informelles ou capital social : connaissance, partage, confiance, réseaux, information). Notre étude aboutit à la formulation de recommandations de politiques publiques afin de renforcer l’efficace des dispositifs déjà en place.

Abstract

Collective management of a pest risk to improve resilience of fodder systems. Bio-economic modeling of the management of voles’ outbreaks Since the 1970s, some territories located in middle mountain areas and strongly specialized in grass-based breeding have been undergoing intense and frequent outbreaks of a small rodent causing damages to meadows: the vole (Arvicola terrestris scherman). Every 5 to 10 years, depending on local landscape, fodder production of exposed meadows can be reduced by 50% on average, which can destabilize fodder systems and cause important economic losses. Despite direct and indirect control methods which are currently proposed, both collective dimension of risk management and associated costs reduce breeders’ intervention. Beyond efficiency of control methods, we propose analyzing the failure of collective action regarding institutions and incentives set up to increase breeders’ involvement in collective action to control voles’ outbreaks. Our goal is to determine relevant management strategies to create conditions for a greater involvement of breeders in voles’ control. Our methodology relies on three series of qualitative interviews with breeders and institutional actors 5 as well as on a modelling approach of fodder systems facing multiple risks (serious game) and incentives to collective action (multiagent modeling). We show that costs of collective action (direct costs, opportunity costs, transaction costs) are an important element to explain under-investment of breeders, but that we should also investigate more globally the lack of collective action as a lack of coordination. New institutionalism and social capital theory are interesting entry point to analyze this paradoxical state of latent group, as defined by Olson (1965).

Agenda

Jan
14
jeu
Jour entier Ouverture des inscriptions ISWA
Ouverture des inscriptions ISWA
Jan 14 – Mar 14 Jour entier
Colloque ISWA 2021 Register now: January 14th – March 14th, 2021 Ouverture des inscriptions : 14 janvier–14 mars 2021 https://symposium.inrae.fr/workinagriculture-iswa/   The 2nd ISWA welcome 160 contributions from the 5 continents • covering 8 themes[...]
Jan
21
jeu
13 h 00 min Salon de l’enseignement supérieu...
Salon de l’enseignement supérieu...
Jan 21 @ 13 h 00 min – Jan 23 @ 15 h 00 min
  Inscription obligatoire  Horaires : Jeudi 21 et vendredi 22 janvier 2021 : de 13h à 20h Samedi 23 janvier : de 10h à 15h Les contenus d’Auversup restent accessibles 24h/24, 7j7     L’université[...]
Jan
27
mer
9 h 15 min Soutenance de thèse de Marie Gui...
Soutenance de thèse de Marie Gui...
Jan 27 @ 9 h 15 min – 12 h 30 min
Soutenance de thèse de Marie Guicheteau Les rapports éleveurs / nature : impacts et rôle des politiques de développement • Directeur de thèse : Yves  Michelin, Professeur, UMR Territoires, Vetagro Sup. • Co-encadrant : Laurent Rieutort,[...]
Jan
28
jeu
10 h 15 min Séminaire EIDER
Séminaire EIDER
Jan 28 @ 10 h 15 min
Séminaire « Économie, Institutions, Développement e­­­­t Espaces Ruraux » (EIDER) Intervention de Bertrand Schmitt (INRAE, UMR CESAER) qui présentera son ouvrage Métamorphose du monde rural : Agriculture et agriculteurs dans la France actuelle.
Mar
29
lun
Jour entier Colloque ISWA @ Clermont-Ferrand
Colloque ISWA @ Clermont-Ferrand
Mar 29 – Avr 1 Jour entier
En raison de la crise Covid 19 et de ses implications sur la mobilité des chercheurs, nous reportons le Symposium de Clermont-Ferrand du 29 mars au 1er avril 2021.
Avr
7
mer
Jour entier 14e Journées de Recherche en Sci...
14e Journées de Recherche en Sci...
Avr 7 – Avr 8 Jour entier
Les 14e journées de recherches en sciences sociales INRAE–SFER–CIRAD auront lieu les mercredi 7 et jeudi 8 avril 2021 à Clermont-Ferrand. Ces journées constituent un important rassemblement de la communauté scientifique francophone en sciences économiques,[...]